alopécie
Alopécie féminine Symptômes, causes, complications et traitements

Perdez-vous de plus en plus de cheveux au brossage ? Il s’agit peut-être d’une alopécie. L’alopécie se définit comme la chute des cheveux ou des poils de n’importe quelle partie du corps. Elle survient autant chez l’homme que chez la femme. Ici, nous parlerons de l’alopécie féminine, ses symptômes, causes et traitements.

L’alopécie féminine : causes

16 % des femmes, même jeunes, souffrent d’alopécie. Les causes de l’alopécie sont multiples, et varient en fonction de l’âge, de l’état de santé, des carences, de la prise de certains médicaments. Il y a plusieurs formes d’alopécie, allant de la raréfaction des cheveux à la calvitie. L’alopécie androgénique se manifeste au sommet du crâne. Progressivement, les cheveux sont remplacés par des cheveux intermédiaires, puis par des duvets. Elle débute après la puberté ; elle est parfois associée à des cheveux gras, de l’acné ou encore de l’hirsutisme. Elle est d’origine génétique et est liée à une quantité excessive d’hormones mâles (les androgènes) autour des follicules pileux. Ce qui empêche la croissance capillaire tant pour les hommes que pour les femmes. Ces dernières y sont plus susceptibles après la ménopause, lorsque leur organisme produit moins d’hormones femelles.

On a également l’alopécie réactionnelle qui survient après un choc psychoaffectif important, un accouchement, une intervention chirurgicale, ou encore une perte de poids importante. Elle peut disparaitre en 4 à 6 mois. La perte de cheveux peut être aussi issue des maladies auto-immunes ou de la thyroïde, d’une carence en fer, ou encore de traitements lourds comme la chimiothérapie.

L’Alopécie féminine Symptômes

L’un des premiers symptômes est la raréfaction des cheveux. Pour les femmes, la perte de cheveux débute sur la partie supérieure de la tête. Les hommes deviennent parfois complètement chauves, mais en général les femmes ne perdent pas tous leurs cheveux. La pelade se distingue par une chute soudaine de cheveux qui forme de petites plaques arrondies sur le cuir chevelu. Elle évolue souvent par poussées entre lesquelles les cheveux et les poils repoussent. Parfois, ce sont les poils faciaux ou corporels qui tombent. Les ongles des femmes souffrant d’alopécie peuvent être parsemés de petites marques ou présenter de petites dépressions en forme de coupe.

Alopécie féminine traitements

Il existe des médicaments qui favorisent la repousse des cheveux. Ils sont bénéfiques quand il s’agit de la chute d’un petit nombre de cheveux. Toutefois, ils ne sont efficaces que jusqu’à un certain point. En effet, leur effet bénéfique cesse dès l’arrêt du traitement et dans certains cas, car ils ne génèrent pas une repousse complète des cheveux. La biotine est un type de vitamine qui renforce les cheveux et les ongles et que l’on utilise souvent comme traitement adjuvant. Les corticostéroïdes peuvent s’utiliser pour certains types de chutes des cheveux. Dans les cas d’une alopécie grave, il est possible de subir une intervention chirurgicale, une greffe de cheveux. Le chirurgien prélève de petits greffons de cuir chevelu, chacun portant 2 ou 3 cheveux, dans les régions où la chevelure est épaisse et il les transplante dans les parties dégarnies du cuir chevelu. Vous pouvez également porter une perruque ou un postiche ou simplement apprendre à supporter la perte de vos cheveux.



Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

DEMANDE DE DEVIS